Conformément aux directives de la CNIL, pour poursuivre votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de Cookies sur notre site.

J'accepte
L'exposition Nicola Bonessa

L'exposition Nicola Bonessa

Bientôt la fin de l’exposition au Cloître des Billettes, il est temps de faire le point sur le travail de Nicola.

Même si les œuvres que nous présentons sur le site sont figuratives, on ne distingue pas tout de suite la figure. Appelons-la un personnage, mais il est quelquefois difficile de lui trouver une humanité, au moins dans sa forme. Pourtant avec du recul, la figure apparaît sans conteste au centre du tableau, déformée, écartelée, et quelquefois seulement suggérée. On pense à De Kooning. Le fond est sombre, barré de couleurs ou de traits qui donnent de la vigueur et une vraie séduction.

Au Cloître des Billettes on retrouve la superposition de la couleur, du trait, de la couleur encore, mais dans un tout autre registre. Comme si la figure avait déserté le tableau, pour ne plus laisser qu’un espace apaisé, sombre encore quelquefois, mais la végétation a pris le dessus. La palette ne change pas, beaucoup de noir, le blanc qui raye, qui passe comme une écriture. C’est la construction qui est modifiée, on est dans le paysage. Les titres ne trompent d’ailleurs pas : « J’ai du rêver de Monet », la principale série exposée, évoque l’eau, l’herbe, les nénuphars, mais sans jamais imiter le peintre Impressionniste.

C’est un travail qui avance, qui se nourrit d’émotions.On se laisse porter par les œuvres, qui sont comme chez elles dans ce beau lieu.

A voir jusqu'au 12 juin.

Posted on 08/06/2016 by VP Expositions 0 933

Laisser un commentaireLeave a Reply

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
Comparer 0
Précédent
Suivant

No products

To be determined Shipping
0 € Tax
0 € Total

Check out